Chirurgie endodontique

Accueil / Chirurgie endodontique

L’endodontie est une spécialité de l’odontologie qui a pour objet le traitement de l’intérieur de la dent. Elle prend en charge les pathologies qui affectent l’os péri-apical et la pulpe dentaire et qui provoquent l’infection de la dent. Le traitement endodontique consiste à nettoyer les tissus infectés à l’aide de matériel spécifique pour éliminer les bactéries qui s’y trouvent. Dans certains cas une intervention chirurgicale est nécessaire pour ouvrir un canal radiculaire et éliminer les tissus infectés de la pulpe.

Dans quels cas recourir à un traitement endodontique ?

Nécrose de la pulpe

Un traitement endodontique peut être nécessaire après une nécrose de la pulpe. Lorsque la pulpe dentaire est infectée ou nécrosée, il peut être nécessaire d’accéder aux tissus quelle recouvre pour la nettoyer et éliminer les bactéries qui s’y trouvent. Cela peut survenir après une carie non ou mal soignée, un traumatisme ou une fracture. Une pulpe nécrosée non traitée peut causer un abcès.

Infection alvéolaire

Elle peut survenir après une lésion péri-apicale. Elle peut causer un abcès et atteindre la pulpe puis la nécroser. Elle peut prendre la forme d’une résorption osseuse qui se traduit en granulome ou en kyste. Elle peut être soignée par un traitement radiculaire mais peut nécessiter une intervention chirurgicale.

Comment se fait un traitement endodontique ?

L’endodontiste effectue les étapes suivantes (après une anesthésie locale) :

  • Réaliser une cavité d’accès par une ouverture au centre de la dent pour accéder aux canaux de la dent ;
  • Eliminer la pulpe, nettoyer, désinfecter (avec des substances chimiques comme l’eau de Javel),    sécher et mettre en forme les canaux radiculaires avec des limes endodontiques ;
  • Obturer les canaux à l’aide d’une feuille de latex appelée digue ou gutta percha et de ciment canalaire ou une faire une ablation de la pulpe lorsqu’elle n’est pas nécrosée ;
  • Refermer la dent après avoir vérifié l’effectivité de l’obturation par une radiographie puis la fixer avec du plomb ou poser une couronne.

Dans quels cas faire une endodontie chirurgicale ?

Une endodontie chirurgicale peut être nécessaire lorsque le traitement radiculaire n’est pas suffisant. Cela est souvent le cas lorsque les canaux de la dent ne sont pas accessibles, la fracture de la racine est profonde, ou la masse osseuse est durablement altérée. Dans ces cas la dent ne peut pas être sauvée et une chirurgie endodontique permettra d’accéder aux tissus de la dent qu’un traitement radiculaire ne peut pas atteindre. L’opération peut être réalisée en une ou plusieurs séances chez le dentiste.

Comment réaliser une endodontie chirurgicale ?

Le drainage

Il faut pratiquer une incision dans l’abcès qui s’est formé au niveau de la pulpe pour obtenir un drainage du liquide qui s’y trouve. Cela permet de faire un écoulement impossible par la voie radiculaire. Le drainage est effectué sous anesthésie pour éviter des douleurs pendant l’opération.

Curetage

Le curetage permet de retirer les tissus infectés par un granulome ou un kyste et les bactéries qui se trouvent sur l’os alvéolaire et la région péri-apicale. Il est également possible de prélever un échantillon pour l’observer au microscope. Cela permettra de choisir le moyen d’intervention adéquat.