Régénération parontale

Accueil / Chirurgie parodontal / Régénération parontale

La maladie parodontale est une condition progressive extrêmement grave qui peut conduire à la perte des dents si elle n’est pas traitée. La maladie parodontale se produit quand une infection bactérienne dans les poches gingivales provoque une récession des tissus osseux et gingivaux. La qualité et la quantité de tissus osseux et gingivaux sont fortement réduites au fur et à mesure que les poches gingivales s’approfondissent. Heureusement, un diagnostic rapide combiné avec des procédures de régénération efficaces peut freiner la progression de la maladie et préserver les dents.

Quelles sont les techniques ?

Selon certains facteurs de risque et l’anatomie du défaut intra-osseux, une des techniques suivantes peut-être envisagée :

  1. Le défaut peut être comblé à l’aide d’un matériau de substitution osseuse (os prélevé dans la bouche du patient, os d’origine animale ou os synthétique).
  2. On peut également utiliser une « membrane » résorbable ou non résorbable (synthétique ou d’origine animale). Placée entre le défaut intra-osseux et la gencive qui le recouvre, elle permet d’obtenir une régénération complète du support de la dent en empêchant la gencive de rentrer dans le défaut.
  3. Une autre technique consiste à reproduire les événements qui surviennent lors de la formation de la dent pour recréer le support osseux perdu. Pour cela, on applique un gel particulier sur la surface de la racine dentaire pendant l’intervention de chirurgie régénératrice.

Il y a plusieurs procédures dentaires de régénération offertes pour restaurer la santé des gencives, des os et des dents. Les procédures de régénération suivantes sont les plus couramment utilisées :

Régénération osseuse

Les implants dentaires ainsi que d’autres procédures de restauration dépendent de la résistance et de l’épaisseur de la mâchoire. Lorsqu’une maladie parodontale a pris le dessus, la mâchoire peut s’être trop amincie pour soutenir un implant avec succès. La régénération osseuse naturelle (ou la greffe osseuse) est l’un des meilleurs moyens de promouvoir la croissance et l’épaississement de la mâchoire.

Initialement, le tissu de greffe osseuse est obtenu à partir d’une autre région du corps ou d’une banque d’os. Les gencives sont légèrement écartées, et une ouverture qui sera comblée avec le greffon est réalisée dans la mâchoire. Une membrane est utilisée pour maintenir la forme du nouvel os, et des protéines pour la croissance tissulaire et des facteurs de croissance riche en plaquettes peuvent être appliqués pour accélérer la guérison. Le site chirurgical sera suturé et comblé avec un matériau de protection. L’os se régénèrera naturellement et deviendra assez fort pour supporter un implant par la suite.

Régénération des tissus gingivaux

La régénération des tissus gingivaux est habituellement réalisée par une greffe de gencives. Lorsque la gencive a été perdue en raison d’une maladie parodontale, le sourire peut paraître décoloré, plus long ou désagréable. Une greffe de gencive vise à remodeler la symétrie du contour de la marge gingivale, couvrir toutes les racines dentaires exposées et restaurer la santé des gencives. Initialement, une petite bande de tissu sera prélevée du palais et placée au milieu d’une incision de demi-épaisseur sur le site receveur. Le site chirurgical sera recouvert d’une membrane de protection qui favorise la régénération tissulaire, de facteur de croissance riche en plaquettes et de protéines pour la croissance tissulaire, et sera ensuite suturé fermement. Les tissus mous entourant les dents se régénéreront naturellement, produisant un sourire en santé.

Chirurgie de réduction des poches

Le but de la chirurgie de réduction des poches est de réduire la profondeur des poches des gencives et de rendre beaucoup plus difficile la colonisation des tissus gingivaux par les bactéries. Initialement, le tissu des gencives est écarté des dents et la zone sous-gingivale est parfaitement nettoyée, sous anesthésie locale. Un grattage étendu peut être nécessaire pour supprimer complètement la plaque, les débris et le tartre sous-gingival. Un agent antimicrobien peut ensuite être appliqué sur la zone concernée afin de tuer les bactéries résiduelles, et le site opératoire sera suturé. La chirurgie de réduction de poches est très efficace pour enrayer la perte de tissus et promouvoir la guérison naturelle de la gencive.

Détartrage et surfaçage radiculaire

Le terme « détartrage » fait référence à l’élimination de la plaque et des dépôts de tartre dans la région supra-gingivale (au-dessus de la ligne des gencives). Ce traitement est généralement effectué dans le cadre d’un nettoyage professionnel régulier, et il est réalisé sous anesthésie locale. Le surfaçage radiculaire accompagne habituellement le détartrage et est effectué dans la région sous-gingivale (en dessous de la ligne des gencives). Le tartre et les toxines sont d’abord enlevés, puis la racine de la dent est lissée afin de favoriser la guérison des tissus gingivaux. Le surfaçage radiculaire fournit une surface lisse qui empêche les bactéries de recoloniser le site. Si ces procédures n’éradiquent pas complètement l’infection, des mesures chirurgicales peuvent être nécessaires.