Surfaçage

Le surfaçage dentaire, plus souvent nommé « surfaçage radiculaire », est une technique de nettoyage des dents et de la gencive utilisée en cas d’inflammation.

Qu’est-ce que le surfaçage radiculaire ?

Le surfaçage radiculaire, parfois appelé « surfaçage dentaire » ou « curetage », est une technique permettant de nettoyer et d’assainir le parodonte.

Le parodonte constitue l’ensemble des tissus soutenant les dents, à savoir :

  • la gencive, de couleur rose pâle et recouvrant l’os alvéolaire ;
  • l’os alvéolaire, tissu osseux de soutien de la dent et entourant sa racine ;
  • le cément, tissu recouvrant notamment la racine des dents ;
  • le desmodonte ou ligament alvéolo-dentaire, assurant la fixation de la dent à l’os alvéolaire.

Lors de l’apparition de certaines pathologies au niveau du parodonte, un espace peut se créer entre la dent et la gencive, nommé « poche parodontale ».

Dans quel cas le surfaçage radiculaire est-il pratiqué ?

Le surfaçage radiculaire est utilisé en complément d’un détartrage lors d’une parodontite.

La parodontite constitue une inflammation au niveau de la gencive et du tissu osseux, avec l’apparition d’une poche parodontale. Cet espace entre la dent et la gencive peut alors faire l’objet d’un dépôt de tartre, ainsi que d’un développement bactérien.

La parodontite est d’ailleurs souvent précédée par l’apparition d’une gingivite, une inflammation survenant au niveau de la gencive et pouvant provoquer des saignements.

Lorsque la parodontite est installée, elle peut engendrer un déchaussement des dents, pouvant s’aggraver jusqu’à la perte de dents.

D’autres symptômes peuvent également apparaître comme des bourrages alimentaires (des aliments qui se coincent au niveau des dents), des abcès de la gencive (accumulation de pus, liquide résultant d’une inflammation bactérienne), des mouvements dentaires avec migration des dents.

Le surfaçage radiculaire peut être pratiqué pour désinfecter les tissus et lisser la surface des racines dentaires en éliminant le cément altéré. Ce nettoyage permet à la gencive de se fixer à nouveau contre la dent et donc de permettre la fermeture de la poche parodontale.

Comment se fait un surfaçage radiculaire ?

Le surfaçage-curetage radiculaire est précédé par une phase de soins effectués à domicile pour commencer à éliminer la plaque dentaire : utilisation d’une brosse à dents à poils souples, de brossettes interdentaires et de soins antiseptiques comme des bains de bouche à la Chlorhexidine.

Le surfaçage-curetage en lui-même se fait souvent en 4 séances (parfois 6) qui durent chacune de 1h30 à 2 heures (une séance par quart de mâchoire) sous anesthésie locale avec des instruments manuels et avec un appareil à ultrasons. Des antibiotiques sont prescrits de façon systématique lorsqu’un curetage est effectué.

Quelles sont les suites après l’intervention ?

Suite à un surfaçage-curetage ,  une gêne au niveau des gencives peut se ressentir, voire une légère douleur. Les gencives peuvent aussi un peu saigner. La prise d’un anti-inflammatoire non stéroïdien de type ibuprofène peut être un soulagement.

Il faut plutôt consommer des aliments mous pour réduire l’inconfort post-opératoire, éviter la prise d’aliments ou de liquides très chauds ou très froids et de consommer des aliments avec des pelures qui pourraient se loger sous les gencives (pomme avec la peau …).

Il est recommandé d’utiliser une brosse à dents à poils extra-souples et de se brosser les dents avec précaution. La cicatrisation peut être accélérée par l’utilisation de bains de bouche antiseptiques prescrits par le chirurgien-dentiste.

Une sensibilité des dents est également possible après un surfaçage-curetage. L’utilisation d’un dentifrice désensibilisant aide à diminuer la sensibilité au chaud ou au froid.

Une hygiène bucco-dentaire rigoureuse (brossage deux fois par jour et utilisation de fil de soie dentaire ou de brossettes interdentaires une fois par jour) doit être maintenue sinon la récidive est inéluctable.