Traitement laser

Accueil / Chirurgie parodontal / Traitement laser

Qu’est-ce que la maladie parodontale ?

Pour rappel la maladie parodontale est un terme général qui décrit diverses affections touchant superficiellement la gencive ou plus profondément, le parodonte, c’est à dire l’ensemble des éléments de soutien de la dent (gencive, os, tissus de soutien).

La maladie parodontale est une des affections dentaires les plus fréquentes. Elle est la première cause de perte de dents chez les plus de 40 ans.

La formation de plaque dentaire et l’accumulation de tartre sur les dents sont les premiers stades de cette maladie. Le saignement de la gencive en est souvent le premier signe visible. Une mauvaise haleine y est souvent associée.

Lors de l’évolution de la maladie parodontale, les poches parodontales situées autour des dents s’infectent et se creusent, avec dans les cas extrêmes, destruction de l’os de soutien et perte des dents.

Les maladies parodontales peuvent également avoir des répercussions à d’autres niveaux de l’organisme. Il est donc très important de stopper rapidement leur progression.
La détection précoce et le traitement de la maladie parodontale constituent votre meilleure défense. Il est ainsi recommandé de rendre visite à votre chirurgien-dentiste régulièrement pour contrôler l’état des poches.

Une méthode efficace : le traitement au laser

La thérapie au laser permet d’éliminer l’ensemble des tissus infectés et ne laisse ainsi que les tissus sains au niveau de la poche parodontale. C’est un outil non chirurgical très efficace.

Les études prouvent que le laser diminue significativement la quantité de bactéries contenues dans la poche parodontale et élimine tout particulièrement une bactérie agressive très souvent associée à la progression des maladies de gencive : l’Actinobacillus actinomycetemcomitans.

Grace à son action stérilisante, anti-inflammatoire et biostimulant, le laser permet une augmentation de la circulation sanguine, de la formation de fibres de collagène et de l’activité des cellules osseuses. Le laser stimule ainsi les cellules du corps pour une guérison rapide en commençant par le fond de la poche.

Le laser respecte la gencive, contrairement aux traitements parodontaux chirurgicaux, qui peuvent aboutir à des pertes conséquentes de tissu gingival, qui rendent le sourire inesthétique.
Après le traitement, un suivi très rigoureux est indispensable pour maintenir les résultats obtenus.

En quoi consiste le traitement globalement ?

  1. Première consultation
  • diagnostic de la maladie parodontal
  • radiographies
  • établissement d’un plan de traitement
  • arrêt immédiat de l’évolution de la maladie parodontale
  1. Les séances d’intervention parodontale au laser

Elles se pratiquent en général en 2 interventions à 1 semaine d’intervalle :

  • détartrage et aéropolissage des surfaces dentaires visibles
  • lithotritie parodontale profonde des racines dentaires sous la gencive
  • débridement des poches parodontales sous irrigation d’antiseptiques
  • traitement de tout l’écosystème parodontal au laser sous antiseptique.
  1. Maintenance des résultats obtenus

Pour conserver le bénéfice des résultats obtenus, et surtout pour éviter tout risque de récidive, une maintenance parodontale devra être mise en place (tous les 6 ou 12 mois). Elle dure toute la vie.  Il s’agit de  la phase la plus importante du traitement.

Ce qui est important de retenir

Le résultat du traitement parodontal dépend autant de la participation du patient que du traitement réalisé par le dentiste. En effet, la qualité du contrôle quotidien de l’hygiène buccale joue un rôle primordial dans le succès contre ces maladies.
Le LASER fait maintenant partie intégrante du traitement des problèmes de déchaussement.