Douleurs

Accueil / Douleurs

La douleur est une sensation pénible et désagréable qui résulte d’une action exercée sur le corps humain ayant pour effet de l’irriter. Elle résulte d’un signal transmis par le cerveau consécutif à une information qu’il a reçue du système sensitif en réaction à une attaque malveillante subie par l’organisme humain. Ainsi, c’est une expérience neuropsychologique négative consécutive à une agression sur le corps humain décelée par le système nerveux. Elle peut être estompée suite à l’arrêt des effets de l’agression ou après un traitement approprié exercé sur la partie du corps l’ayant subie.

Processus

La douleur résulte d’un processus neuropsychologique consistant en la transmission au système nerveux d’une information relative à une agression subie par l’organisme. Il peut être déclenché par une blessure, une brûlure, un coup reçu, un pincement exercé sur la peau, ou encore une dent infectée. Il permet à l’organisme d’enclencher un système défensif destiné à protéger le membre ou l’organe atteint. Ainsi, des substances biochimiques telles que l’endomorphine sont sécrétées pour atténuer la douleur et répondre à l’agression. Ce processus est une première réponse de l’organisme à l’attaque.

Différents types de douleur

Il existe plusieurs types de douleur : les douleurs faibles ou aigues, les douleurs moyennes, et les douleurs fortes ou chroniques. Elles se différencient par l’intensité et le degré de souffrance ressentie. Si les premières sont souvent passagères ou brèves, les dernières sont pathologiques et nécessitent un traitement spécifique. Leur intensité dépend de l’importance de l’agression subie par le corps ou l’organisme humain. Dans le cas des douleurs chroniques, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. La douleur dentaire résulte d’une infection dentaire ou de la racine dentaire.

La douleur peut aussi être morale lorsqu’elle relève de considérations psychologiques et interpelle la conscience de l’individu. Dans ce cas elle nécessite une prise en charge psychothérapeutique.

Traitement

La douleur se traite par des soins appropriés destinés à annuler la sensation désagréable ressentie par le système nerveux ainsi qu’à réparer les dégâts subis par l’organisme suite à l’attaque subie. Lorsqu’il s’agit d’une douleur aigue, la prise d’analgésiques ou d’anesthésiants peut aider à la traiter. Lorsqu’il s’agit d’une douleur chronique, son traitement nécessite l’intervention combinée de plusieurs spécialistes de santé (médecins chirurgiens, kinésithérapeutes, infirmiers, etc.).

Les douleurs faibles peuvent être calmées à l’aide d’antalgiques classiques tels que l’aspirine, l’amoxicilline, ou le paracétamol. Ils sont appropriés en cas de céphalées ou migraines par exemple. Les douleurs fortes peuvent nécessiter l’injection de morphine ou de sédatifs destinés à l’anesthésie. Dans tous les cas, la douleur reste un symptôme. Ce qu’il faut traiter c’est l’agression ou l’attaque qui a causé la douleur. La prise d’antalgiques ou d’anesthésiants ne peut pas remplacer ce traitement.

Douleur dentaire

La douleur dentaire résulte d’une infection de la dent ou des gencives, telle que la carie, la gingivite, une fracture dentaire ou une pulpite. Elle peut être atténuée dans un premier temps à l’aide d’un brossage des dents, d’un bain de bouche, d’antalgiques ou d’antibiotiques. Si la douleur persiste, il sera probablement nécessaire de consulter un dentiste pour bénéficier de soins spécialisés.