Greffe en onlay

Accueil / Greffe en onlay

La greffe osseuse autogène d’apposition en onlay est également appelée Greffe osseuse d’apposition. Le remplacement de dents manquantes se fait de plus en plus souvent à l’aide d’implants dentaires qui apportent un grand confort. Ces implants, qui sont des racines artificielles, nécessitent un volume osseux suffisant pour être mis en place. Un manque de volume osseux peut parfois être compensé par une greffe osseuse d’apposition.

Pourquoi le volume osseux est-il parfois insuffisant pour placer des implants ?

L’extraction d’une dent est systématiquement suivie d’une diminution du volume osseux à ce niveau. Cette diminution est normale et physiologique, mais son importance varie en fonction des individus. En général, plus l’extraction est ancienne, plus le volume osseux risque d’être insuffisant pour poser des implants.

Quelle est la technique ?

La greffe d’apposition consiste à prélever un fragment osseux sur un « site donneur » pour aller le positionner dans la zone où les implants doivent être placés. Le « site donneur » se situe le plus souvent à la mâchoire inférieure pour les petits prélèvements, et au niveau du crâne pour les prélèvements plus importants. De « l’os de banque », c’est-à-dire provenant d’un donneur humain, peut parfois être utilisé, mais avec des taux de succès moindre. En revanche, cela évite le prélèvement du fragment osseux.

La greffe est réalisée selon un protocole chirurgical très rigoureux. L’intervention se déroule sous anesthésie locale ou générale ou sous sédation consciente en fonction du type d’intervention. En général, les implants sont placés 4 mois après la réalisation de la greffe. La greffe osseuse d’apposition est une technique fiable. Cependant, dans quelques rares cas, très rares, la greffe peut s’infecter et le greffon doit alors être retiré. Une nouvelle greffe peut souvent être tentée quelques semaines ou quelques mois plus tard. Chez les fumeurs, les complications sont beaucoup plus fréquentes ce qui pousse de nombreux chirurgiens à ne pas leur proposer ce type d’intervention.

Quelles sont les suites opératoires ?

Les suites opératoires varient d’une personne à l’autre. Un gonflement de la zone opérée peut être observé dans les jours qui suivent et un hématome peut parfois se former au niveau du site de prélèvement osseux. Dans tous les cas, les prescriptions du praticien doivent être suivies à la lettre.

Tabac et greffes d’apposition
Chez les patients non-fumeurs, le taux de succès de ces greffes est élevé. En revanche, de très nombreuses complications ont été rapportées chez les fumeurs, ce qui pousse la plupart des chirurgiens à ne pas leur proposer cette technique.

Ce qui est important à retenir

Après la réalisation d’une greffe osseuse d’apposition, une période de quelques mois est nécessaire pour la soudure du greffe receveur. Le tabagisme est une contre – indication à la réalisation d’une greffe osseuse en onlay. Toute intervention chirurgicale comporte un certain nombre de risques. Un diagnostic et une planification bien établis doivent pouvoir les minimiser. Comme les dents naturelles, les implants demandent des contrôles et des soins réguliers afin de permettre un diagnostic précoce des éventuels problèmes et de pouvoir les traiter rapidement. Une bonne hygiène dentaire, réalisée avec les moyens auxiliaires adéquats (brosse-à-dents, soie dentaire, bossettes interdentaires constitue la principale condition de succès.