Inlay composite

Accueil / Inlay composite

De nos jours, les patients souhaitent de plus en plus des restaurations esthétiques et durables même pour les dents postérieures (molaires et prémolaires). Celle a poussé les spécialistes dans le domaine dentaire à développer le côté esthétique de leurs soins. A l’aide de nouveaux matériaux qui ont fait leur apparition et à l’avancée technologique dans le domaine du collage, les des solutions moins invasives et plus naturelles ont fait leur apparition.

Les inlays sont des réparations dentaires indirectes assemblées par collage ayant pour but de restaurer une perte de substance dentaire. Classiquement, on décrit l’inlay comme une incrustation dans la dent sans recouvrement cuspidien.

Avantages de l’inlay en composite

De plus en plus remplacé par l’inlay en or, l’inlay en composite est placé sur la dent et ne présente pas les mêmes inconvénients que les résines d’application directe. Il est recommandé pour les caries les plus grosses et permet de redonner à la dent une forme adaptée, offre un rendu très esthétique et assure un bon rétablissement.

Les résines composites sont aujourd’hui une solution très utilisés dans la composition des inlays. L’évolution de leurs propriétés et des techniques adhésives qui offrent des possibilités de collage à la dent et à l’émail ont permis leur champ d’application.

Si pendant longtemps, une retenue était faite sur l’étanchéité du collage, celle-ci est maintenant levée. Les composites sont désormais des substances sûres pour les restaurations dentaires.

La mise en place d’un inlay en composite

L’inlay en composite est recommandé essentiellement pour les restaurations des dents postérieures présentant des cavités de moyenne à grande étendue.

Tout d’abord une prise d’empreinte est indispensable pour le prothésiste qui réalisera l’inlay par couches successives de composite, chacune étant photo polymérisée dix à vingt secondes. Il recevra ensuite un traitement thermique dans un four de post polymérisation. Les propriétés mécaniques et la stabilité dimensionnelle de l’inlay seront ensuite améliorées.

Après essayage et ajustage par vérification d’un certain nombre de points, l’inlay composite sera collé grâce à une résine de collage adaptée et introduite dans la cavité de l’insertion.

Les surplus de colle seront élimés et le polissage (grâce à de la peau de chamois imprégnée de pâte diamantée) permettra d’obtenir une homogénéité parfaite entre la restauration et les tissus dentaires aussi bien au niveau fonctionnel qu’esthétique. Grâce à la faible abrasivité de cet instrument de ponçage la surface est lissée sans éliminer la macrogéographie ni bruler la matrice résineuse du composite. Une caractérisation externe est éventuelle à ce stade. L’inlay est astiqué à la vapeur, puis caractérisé en se servant des colorants apposés au pinceau dans les puits et fissures, puis enfin photopolymérisé pendant quarante secondes.

Les nouvelles technologies permettent d’élaborer des inlays invisibles, résistants et imperméables aux bactéries.

Quelle que soit la matière choisie, la durée de vie des inlays dépend de la qualité des soins et de l’hygiène bucco-dentaire du patient.

  • Brossages des dents au moins trois fois par jour
  • Utilisation du fil dentaire
  • Visite au une fois dans l’année chez le dentiste est indispensable.