Scanner

Accueil / Scanner

Le scanner est un appareil à rayon X de la médecine moderne. Il permet d’obtenir l’image en coupe de n’importe quelle partie de l’organisme humain. Le scanner est également utilisé par les professionnels spécialisés dans les soins dentaires. On parle alors de dentascanner.

Il s’agit d’une exploration des dents et des arcades dentaires pratiquée sur un appareil de Tomodensitométrie (ou scanner) réalisant une imagerie « en coupes » (imagerie dite sectionnelle) par rotation du tube RX autour du patient placé sur un lit mobile. Chaque image scanner est la traduction visuelle du codage informatique des densités des diverses structures composant la région examinée. Des reconstructions informatiques permettent d’élaborer des images dans plusieurs dimensions de l’espace (images bidimensionnelles 2D et tridimensionnelles 3D)

Il convient de rappeler les deux types de dentascanner : le scanner dentaire proprement dit et le scanner dentaire pré implantaire. Le premier permet de faire une étude détaillée via un apex dentaire, afin de détecter un foyer infectieux par exemple.  Il y a une aussi une autre possibilité : avant l’extraction d’une dent de sagesse, le scanner dentaire permet de bien examiner les rapports du canal dentaire ainsi que la racine de la dent.

Le second scanner dentaire, quant à lui, consiste essentiellement à vérifier la qualité de l’os ainsi que le volume osseux. Grâce à cette vérification, le praticien sera en mesure de prendre les bonnes décisions en vue de traiter le patient. Il pourra même y trouver le meilleur moyen de poser l’implant dentaire, notamment lorsqu’une greffe osseuse est nécessaire.

Dans quel cas de figure utilise-t-on le scanner ?

Dans le domaine dentaire, le scanner est utilisable :

  • Pour l’exploration des anomalies de développement des dents (dents incluses ou enclavées et en particulier mauvais positionnement des dents de sagesse)
  • Pour visualiser des foyers d’infection ou des kystes autour des racines dentaires.
  • Pour mesurer le volume d’os disponible afin de placer chirurgicalement un implant métallique destiné à remplacer une dent manquante.

L’implantologie requière l’utilisation d’un logiciel informatique spécial, le Dentascan , qui a donné son nom à l’examen scannographique ainsi réalisé.

En effet, quand une pose d’implants est prévue, le scanner dentaire est l’outil de référence pour :

  • Déterminer la masse osseuse qui pourra accueillir l’implant.
  • Observer la qualité de la masse osseuse.
  • Prévoir de façon précise la place de l’implantation.

En effet, c’est le scanner qui servira de « guide » au praticien pour l’intervention.

Comment se déroule l’examen ?

Le dentascanner est une procédure relativement simple : il suffit de s’allonger sur le dos sur un lit prévu à cet effet, lequel se déplace sur une sorte d’anneau assez large. La zone à vérifier, elle, portera sur la mandibule et le maxillaire (soit la mâchoire inférieure et supérieure). Les deux zones peuvent néanmoins faire l’objet d’une revue approfondie, en fonction de l’état de la dentition du patient et du type d’intervention à effectuer.

Si l’intervention est brève, le patient doit se montrer coopératif, c’est-à-dire rester immobile le temps que dure l’exploration.  Il devra concrètement passer une quinzaine de minutes dans la salle d’examen. Une fois celui-ci fini, le patient pourrait d’ores et déjà recevoir le premier diagnostic, tandis que le résultat final sera établi par un radiologue.